AUBERGE DE L’eau rousse

Hors du temps

 

 

La Lauzière

Le dernier massif sauvage de Savoie

Peu nombreux sont ceux qui vivent encore en permanence dans les villages perchés du massif de la Lauzière, mais ils sont à l’image de cette montagne, d’une force et d’une richesse incroyables. Cette sierra alpine n’est sûrement pas plus belle qu’une autre, mais elle est terriblement emblématique, vraie et pure. Elle est considérée comme le « jardin secret des Savoyards ». 

En hiver comme en été, la Lauzière offre des parcours de randonnée exceptionnels. Attendez-vous à être subjugué par cette nature authentique. Seul au monde ? Pas tout à fait… Tel un explorateur en terre inconnue, observez attentivement les coins et recoins de ce territoire. Vous serez surpris d’y déceler autant de vie.

 

En quelques chiffres

  • 15 espèces remarquables à l’échelle européenne, tant pour la flore (Chardon bleu…), que pour les oiseaux (Chevêchette d’Europe, Perdrix Bartavelle, Tétras-Lyre, Lagopède Alpin…), ou pour la faune sauvage (Lynx…).

  • 77 espèces minérales intéressantes : Or, Cuivre, minéraux de Béryllium, Uranium…

  • 24 zones “d’habitats naturels d’intérêt communautaire” : prairies de fauche de montagne, tourbières d’altitude, forêts de pentes, d’éboulis et de ravins, habitats rocheux…

Un site Natura 2000

A l’instar d’un sanctuaire, le massif de la Lauzière a été reconnu dès 1992 par le Conseil National de Protection de la Nature pour son intérêt scientifique : habitats, faune, flore, géologie. Depuis 2016, il est labellisé « site Natura 2000 » sur une superficie de plus de 10 000 hectares et près de 20 kilomètres, à cheval sur les vallées de la Basse Maurienne et de la Basse Tarentaise.

Le label Natura 2000 reconnaît l’extraordinaire biodiversité de ce territoire et sa grande valeur patrimoniale, en complément des directives « Habitats » et « Oiseaux ». Ces dispositifs européens protègent des habitats naturels remarquables pour préserver leur richesse faunistique et floristique.

La gestion du site Natura 2000 de la Lauzière implique les acteurs du territoire pour rechercher un équilibre entre les activités humaines locales, les projets d’infrastructures et la préservation de la biodiversité.

Bonneval, La Léchère

Un joli petit village typiquement savoyard

Bonneval en Tarentaise est un petit village traditionnel de montagne, perché à flanc de pente, sur la route du célèbre col de la Madeleine. A 1000 mètres d’altitude, l’Auberge de la Vallée de l’Eau Rousse est située sur la place, au cœur du hameau de l’Eglise. Elle bénéficie d’une agréable exposition, sur un coteau ensoleillé. Entre romantisme et authenticité, le village de Bonneval saura vous charmer avec son architecture typique et sa petite centaine d’habitants. Il est composé de 4 hameaux au charme et caractéristiques propres : fours à pain, petites chapelles… Les locaux y sont accueillants. Ils aiment partager leurs traditions, la simplicité de leur quotidien ou encore l’ambiance collective des moments festifs.

Au programme de votre séjour ou de votre étape : calme, détente et convivialité.

.

Avis des clients du Gîte Auberge de l’Eau Rousse :

« Un magnifique petit village » Rey

« L’auberge est au centre du village, ce qui permet de le voir vivre : la récréation des enfants est toujours un beau moment… » J-J.

« Nous avons pu assister à la finale de la coupe du monde de foot (2018) dans un grand moment de convivialité avec les habitants du hameau. » Nathalie

« Accueil chaleureux dans ce village adorable… des habitants qui ont envie de faire partager leur quotidien! » Sonia

 Une commune peu commune !

 

Depuis 2019, Bonneval-Tarentaise est une commune déléguée d’une « commune nouvelle » : La Léchère. Celle-ci regroupe également Celliers, Doucy, Feissons-sur-Isère, Nâves, Notre-Dame-de-Briançon, Petit-Coeur et Pussy.

L’Eau Rousse

Le nom d’un torrent

 

Le Gîte Auberge de l’Eau Rousse tire son nom de ce torrent de montagne. Prenant sa source à plus de 2 700 m, il dévale un vallon du col de la Madeleine vers la Tarentaise, pour aboutir dans la rivière de l’Isère, affluent du Rhône. Alimenté par la fonte des neiges, son débit est maximal à partir du printemps. Au gré de vos randonnées, vous serez hypnotisé par le choc des masses d’eau sur les rochers, révélateur de la force de l’Eau Rousse. Son bruit rose, aléatoire, parachèvera votre immersion dans la nature sauvage de la Lauzière.

 Les pêcheurs apprécieront ce torrent aux eaux extrêmement pures, riches en truites fario.

 Amateurs de sensations fortes, vous pourrez vivre le torrent de l’Eau Rousse de l’intérieur lors d’une descente en canyoning. Accessible à partir de 8 ans, ce joli petit canyon d’initiation est idéal pour la découverte de l’activité en famille. Sur un parcours sur 600 m, vous apprendrez à faire du rappel, sauter dans les vasques et glisser sur des toboggans naturels en toute sécurité.

 

Une eau de couleur rousse ?

Trois versions coexistent pour expliquer la couleur du torrent de l’Eau Rousse. La première est liée à d’anciennes petites mines de fer exploitées dans le vallon. La deuxième repose sur la présence d’une petite algue dont les reflets colorisent le torrent. La dernière est plus onirique : la couleur rousse de l’eau serait l’œuvre d’une fée…

accumsan amet, dolor risus. mattis Donec suscipit Donec Sed porta. diam